Pourquoi le changement climatique amplifie les migrations mondiales…

Le changement climatique n’est plus à prévenir. Depuis quelques années, c’est un fléau à hauteur international et se présentent sous divers phénomènes, dont les ouragans, la désertification, les sécheresses… Et mis à part les effets néfastes constatés, cette dégradation environnementale est, désormais, considérée comme étant une raison de plus pour de nombreuses personnes de migrer et de s’adonner à l’exil. Et oui, depuis que les impacts négatifs commencent à se sentir, le taux des migrations mondiales s’est largement accru. Le changement climatique amplifie ces dernières ; mais pourquoi ?

Les conditions de vie deviennent insupportables

La première raison de ce phénomène n’est autre que les conditions de vie médiocres pour certains habitants ; ce qui les pousse à opter pour la migration. Pour pouvoir vivre amplement, chaque individu, qu’il soit petit ou grand, a des besoins, pour ne citer que l’eau potable, la nourriture, l’air propre, une température dans la normale ou encore un toit où s’abriter. Malheureusement, ce n’est pas le cas de tous. En Europe, par exemple, la température a grimpé à grande vitesse, depuis quelques saisons estivales, au point d’atteindre les 45 °C pour se transformer en canicule. Bien évidemment, une telle condition de vie n’est pas vivable pour les nouveau-nés et les personnes âgées ; ce qui implique leur départ vers un autre endroit. Mais ce n’est pas le seul continent victime du changement climatique, car en Asie et en Amérique du Nord, ce sont plutôt les inondations qui ravagent des milliers de maisons. Chaque année, des milliers de personnes sont obligés de migrer, pour se trouver un nouveau toit. Et bien sûr, le manque d’eau causé par les sécheresses est une raison irréfutable de déplacement en Afrique.

La production n’est plus garantie

Il est à constater que la dérégulation environnementale altère les activités de certains producteurs, dont les éleveurs et agriculteurs. Conséquemment, ces derniers sont contraints de tout laisser pour partir en quête d’une nouvelle place leur permettant de rebâtir leur business. Et même si pour certains, c’est la pauvreté et l’insécurité que ces gens fuient, d’autres analystes commencent à évoquer le changement climatique comme raison de déplacement. Avec une année entière sans pluie, comme le cas en Amérique latine, il est plus qu’évident que les champs de récoltes sont inaptes à produire. Alors, quelle autre solution y a-t-il à part la migration ?

Le changement climatique et les migrations temporaires

Il est à noter que certaines migrations impliquées par le changement climatique soient temporaires. Comment cela ? Une grande majorité des migrants mondiaux ne se déplacent, en effet, que durant les manifestations accrues des problèmes climatiques, comme le cas des sécheresses et des canicules. Et si pour certains, c’est une opportunité pour exercer une nouvelle activité lucrative ; d’autres se livrent totalement à des vacances. Une fois les conditions revenues à la normale, ils retournent sans hésitation chez eux pour poursuivre leur vie.

Pénurie : la crise de l’eau touche la moitié de l’humanité
L’équité sociale, un enjeu fondamental du développement durable